Accueil du site - Présentation - Programme - Plaquette de présentation

Recherche

Après une longue période de régression, l’élevage ovin allaitant redresse la tête. Après une trentaine d’années de réduction d’effectifs de brebis et de stagnation technique, les différentes actions menées pour enrayer ce déclin ont commencé à porter leurs fruits.

Aujourd’hui, pour la filière ovine, tous les signaux sont au vert :
- De prochains départs en retraite offrant de réelles opportunités de reprises et d’installation,
- Une nouvelle PAC, un marché et des prix favorables,
- Un réseau technique pour accompagner les éleveurs partout en France,
- Une production au service des territoires et des espaces ruraux.

Depuis 2015, l’ensemble de la filière ovine se mobilise pour relever les défis de demain :

- Produire plus d’agneaux et plus de lait pour satisfaire la demande et ainsi créer plus d’emplois sur l’ensemble du territoire ;
- Accroître le revenu des éleveurs tout en améliorant leurs conditions de travail et donc l’attractivité du métier d’éleveur ovin.

Parce que ceux qui sont sur le terrain sont les mieux placés pour agir, les 5 inter-régions d’Inn’Ovin jouent un rôle primordial en déployant de façon coordonnée des actions concrètes jugées prioritaires par l’ensemble de la filière. Pour cela, 4 axes de travail prioritaires ont été définis :

1. Favoriser les installations, 2. Accroître les performances technico-économiques, 3. Améliorer les conditions de travail, 4. Produire durable.

Pièces jointes