Accueil du site - Communication - Articles à réutiliser - Santé - Sanitaire - 30g par jour de croissance en plus par portée avec des brebis en bon état

Recherche

Quelle que soit la taille de la portée, l’état des brebis à la mise bas a des effets sur sa production laitière. Ainsi, dans l’étude conduite par le CIIRPO et l’Institut de l’Elevage, l’écart de vitesse de croissance au cours du premier mois de lactation entre des brebis en bon état corporel (NEC ≥3) et des brebis plus maigres (NEC<3) s’établit à 30 g par jour pour les agneaux nés et allaités simples et 17 g par jour pour les agneaux nés et allaités doubles, et ce pour des poids de portées équivalentes à la naissance. Les brebis très maigres à l’agnelage (NEC = 1,5) produisent beaucoup moins de lait que les brebis en meilleur état. Même si elles n’allaitent qu’un seul agneau, sa vitesse de croissance au cours du premier mois d’allaitement est pénalisée de plus de 40 g par jour.

Les mêmes écarts sont constatés quelle que soit la catégorie d’âge des femelles à la mise bas : jeunes (moins de 2ans), adultes (de 3 à 5 ans) ou plus âgées (plus de 6 ans).

Pour en savoir plus sur ce sujet, vous pouvez consulter la vidéo : « évaluer l’état corporel des brebis » et la fiche technique CIIRPO : « effets de l’état corporel des brebis à la mise bas sur la croissance de leurs agneaux » sur www.idele.fr et www.inn-ovin.fr.

Photo semaine 7-17 : un bon agneau, c’est un agneau qui a bu beaucoup de lait !

Laurence Sagot (Institut de l’Elevage/CIIRPO)

Galerie image

  • semaine 7-17

    semaine 7-17

    (|ptobr)

Pièces jointes